Jérémy Toulalan : « C’est toujours sympa de retrouver son club formateur »

Jérémy Toulalan

Jérémy Toulalan s’est exprimé sur la façon d’aborder cette trêve internationale avec deux semaines sans matches. « La première semaine, ceux qui ont pas mal joué, c’est un peu plus dans la récupération mais c’est aussi de travailler physiquement. À partir de demain on va vraiment commencer à travailler physiquement. Ça dépend des uns et des autres. Ceux qui ont eu des petits problèmes, des petits bobos, généralement ils s’arrêtent un petit peu. D’autres, ceux qui ont moins joué, ceux qui ont besoin de travailler physiquement, c’est là qu’on le fait. La deuxième semaine, c’est vraiment une semaine classique avant un match ».

 

Après la trêve, les Girondins retrouveront Nantes pour le derby de l’Atlantique. « Ça reste un derby. Après ce ne sont pas des derbys… Je pense que Bordeaux-Toulouse est un peu plus un derby. Bordeaux-Nantes, ça reste un derby, le derby de l’Atlantique mais bon… C’est un match à gagner. Il y a peut-être un peu moins de pression avec les supporters mais pour nous ça reste un match très important parce qu’il faudra absolument qu’on reparte sur autre chose. C’est un match plus qu’important […] Après, on a Amiens et Monaco donc ça sera important, surtout à domicile, de repartir du bon pied ». Nantes, un club qu’il connaît pour y avoir été formé. Cependant il assure que ce match ne sera pas vraiment particulier pour lui. « C’est vraiment les deux premières années quand on part de son club que généralement ça fait bizarre. Aujourd’hui il y a eu pas mal de choses qui ont changé, les dirigeants, le staff technique… Il reste quelques kinés encore, même le médecin a changé. Il y a eu pas mal de changement mais c’est toujours sympa de retrouver son club formateur ». Il retrouvera lors de ce match un entraîneur qu’il connaît bien Claudio Ranieri. « C’est un coach que moi j’ai connu à Monaco, qui fait évoluer ses équipes en bloc. Défensivement, c’est très costaud. Après on l’a vu, depuis le début de la saison, ils ne gagnent qu’avec un but d’écart à chaque fois. On sait que ça va être difficile, qu’ils vont nous attendre, qu’ils vont procéder en contres comme la plupart des équipes cette année qui vont venir ici. On est prévenu, ça sera à nous de faire le maximum, d’essayer de jouer notre jeu, de ne pas perdre trop confiance même si avec le match de Paris c’est difficile. Il faudra jouer notre jeu, ça sera important dès le début de la rencontre ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des