Matthieu Chalmé : « J’en ai fait part à mon diplôme, c’est trop théorique, il manque du terrain »

Matthieu Chalmé

 

Si Matthieu Chalmé est en possession de ses diplômes d’entraîneur, il n’a pas été suffisamment satisfait de sa formation dans laquelle il manquerait beaucoup de « terrain ». « Je trouve qu’aujourd’hui c’est trop théorique, on en devient à être plus des managers de club que des réels entraîneurs. Dans mon diplôme, sur six semaines de formation, j’ai trouvé qu’on ne faisait pas assez de terrain, peut-être aussi qu’on n’allait pas assez à l’extérieur voir les choses. Par contre, qu’on faisait beaucoup d’ordinateur, beaucoup de préparation de séances, beaucoup de choses qu’un directeur sportif ou des secrétaires pourraient s’occuper, en lien avec l’entraineur du club… C’est là où je trouve qu’il n’y a pas de juste milieu. C’est bien de tout maîtriser mais peut-être qu’à un moment on se perd. On fait bien certaines choses : l’ordinateur, les théories, les processus pour être entraîneur. Mais est-ce qu’on maîtrise le terrain ?! Et finalement un club vit avec les résultats et l’entraineur, on lui demande de faire beaucoup de choses au sein d’un club alors que son premier travail c’est de faire bien travailler ses joueurs et son équipe. Je trouve qu’il y a un manque de connaissance du football et de pratique sur le terrain pour pouvoir avancer. Mais ce n’est que mon avis. J’en ai fait part à mon diplôme, j’en discutais avec le formateur, et cela ne vient pas d’eux mais au-dessus… Mais c’est vrai que je préférerais voir des entraîneurs impliqués sur le terrain qu’en dehors à faire de l’administratif […] On en oublie le terrain. Peut-être que j’ai tort, c’est mon avis, mais j’ai vu comment ça se passait dans les clubs amateurs, j’y ai joué, et c’est le petit point négatif que je relève par rapport à ça ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Laisser un commentaire