Philippe Fargeon : « Si j’étais entraîneur, je refuserais »

Amiens-Bordeaux

 

Le Stade de la Licorne a été fermé jusqu’à nouvel ordre, pour les raisons que l’on connait. Les conclusions et éventuelles réparations devraient avoir lieu d’ici trois semaines, condamnant ainsi la faisabilité de ce Amiens-Bordeaux dans ce stade. Philippe Fargeon expliqué que s’il était l’entraîneur des Girondins de Bordeaux, comme Jocelyn Gourvennec, il refuserait l’inversion de cette rencontre. « De jouer trois matches de suite à domicile ou à l’extérieur, ce n’est jamais facile, déjà deux c’est compliqué, c’est comme ça, c’est statistique. Ce sera à la Ligue de trouver un terrain neutre. Si Bordeaux refuse, cette partie doit se jouer, Bordeaux n’est pas responsable de ce qui se passe. C’est surprenant parce que sur des structures comme ça, vous avez des garanties décennales, des commissions de sécurité… Il y a des responsables, il faut trouver les responsables. C’est normal que le Président refuse d’ouvrir le stade tant qu’il n’a pas la garantie du Préfet […] Si j’étais entraîneur, je refuserais. Cela fait trois matches de suite à domicile, puis trois matches de suite à l’extérieur dans une période où cela peut bien fonctionner. On a besoin de prendre tous les points. On a une équipe de Bordeaux qui est bonne à l’extérieur, il faut en profiter ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des