Jocelyn Gourvennec : « Les joueurs n’aiment pas s’entraîner quand il n’y a pas de match le week-end »

Jocelyn Gourvennec

Les Girondins entament la trêve internationale, Jocelyn Gourvennec a évoqué cette période sans match officiel toujours particulière. « Quand vous manquez votre match, c’est toujours mieux de rejouer vite. Là, on a quinze jours. On ne va pas faire non plus tout et n’importe quoi. On fait une semaine de transition, là, la semaine prochaine ça sera différent avec la préparation du match qui aura lieu le dimanche. Ça sera une semaine un peu plus longue. On est dans notre métier, on a l’habitude de ça. C’est bien aussi, la trêve tombe à point nommer pour les joueurs qui ont des bobos. On va mettre tout ça à profit pour repartir au combat dans une dizaine de jours ».

 

Il faut surtout garder les joueurs concernés pendant cette trêve, chose qui est loin d’être facile. « D’une manière générale, les joueurs n’aiment pas s’entraîner quand il n’y a pas de match le week-end. En tout cas, il leur manque un petit truc car ce sont des compétiteurs et c’est logique. Après, il faut qu’on soit professionnel, qu’on fasse ce qu’on a à faire cette semaine. Les entraînements permettent aussi de se remobiliser, surtout après le dernier match. Il faut rester dans sa tâche, rester dans son métier parce que ce que l’on sème aujourd’hui, c’est pour le récolter à partir de Nantes et ensuite ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des