Marius Trésor : « Pour moi, le score de 6-2 ne reflète pas le match »

Marius Trésor

 

« J’ai trouvé qu’on n’avait pas été si mauvais que ça. Les gens regardent le score, mais dans le jeu, de temps en temps tu as posé des problèmes à Paris ». C’était la conclusion de Marius Trésor après la rencontre face à Paris, et quelques jours plus tard aussi. Mais le consultant également noté les pertes de balle, les mauvais choix, et aussi les erreurs d’arbitrage… « On savait que ça allait être très difficile, mais on s’attendait à une meilleure résistance de notre part. Mais quand on prend un but d’entrée de jeu contre Paris, c’est difficile de s’en remettre. Sur le premier, Mbappé quand il essaye d’éliminer Jérémy Toulalan, il pousse un petit peu trop son ballon. Jovanovic récupère, Jérémy met le pied, et Mbappé se laisse tomber… Le deuxième but, avec un petit peu plus de réflexion, c’est un but que l’on ne doit pas prendre. Je sais que c’est Neymar qui a le ballon, mais en se plaçant mieux, c’est un but que l’on peut éviter. Et après il y a cette erreur d’arbitrage que j’ai encore du mal à comprendre. On nous a bassinés avec Montpellier-Paris, tous les journalistes criaient pour dire qu’il y avait pénalty pour Paris, même Unai Emery. Et là, à 2-0, la main de Kimpembe, tout le monde la voit sauf l’arbitre. Tu reviens à 2-1, il se peut qu’on assister à un autre match. Il y a aussi le réalisme parisien, Paris a frappé onze fois au but pour huit tirs cadrés, et Bordeaux a frappé 16 fois avec 7 buts cadrés. Là encore, à Lille, sur quinze frappes il n’y en avait qu’une de cadrée. Il falloir qu’on travaille ça aussi. Mais avec toutes les stars au PSG, que les arbitres fassent mieux leur boulot […] Bien sûr que cette équipe est supérieure, mais il ne faudrait pas qu’ils aient en plus l’aide des arbitres. Il aurait fallu que Bordeaux se montre plus costaud, plus sûr techniquement. On prend deux buts sur deux pertes de balle aux alentours des 18 mètres et à l’arrivée ça fait but ».

 

Cependant, le score final semble sévère pour l’ancien défenseur central des Girondins. « J’ai l’impression qu’on n’a pas été si absent que ça. Pour moi, le score de 6-2 ne reflète pas le match. Il y a une équipe qui a eu presque 100% de réussite, et Bordeaux qui a joué avec beaucoup de crainte, elle n’a pas su se libérer, prise par l’enjeu et les garçons qu’il y avait en face. On a tellement parlé de la vitesse de Neymar, Mbappé, Cavani, que j’ai l’impression qu’on a mis le frein. On n’a pas su se dire qu’on allait montrer aux grands joueurs en face que nous aussi on a notre place dans ce championnat ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des