Jocelyn Gourvennec : « On ne prend que -4 au goal-average, ça aurait pu être pire »

ok romain

AFP PHOTO / FRANCK FIFE

 

« On voulait réduire les espaces mais si vous êtes en retard et si vous ne fermez pas bien l’axe, vous subissez, et on a subi ». C’est un peu le résumé et surtout le constat de Jocelyn Gourvennec en conférence de presse d’après match, qui a pointé du doigt sa défense après Paris-Bordeaux. « On n’a pas réussi notre défi. Ce que j’ai dit à la mi-temps et à la fin du match restera dans le vestiaire. On n’a simplement pas existé en première mi-temps sur le plan défensif, on a été très loin d’eux. On a été disciplinés pour faire les efforts ensemble, mais on est resté toujours à 2-3-4 mètres du porteur et ces joueurs-là se trompent très peu, et donc cela a donné ce que cela a donné. C’était trop facile pour eux en première mi-temps. On a rééquilibré en seconde, ça a été un peu mieux, mais ils ont moins appuyé aussi […] La configuration du match a fait qu’ils ont eu, comme mercredi contre Munich, des espaces. Et quand ils ont des espaces, ce sont des joueurs qui ne se trompent pas. Ils ont été d’une précision chirurgicale et à chaque fois que ça attaquait, c’était limite… Après, on limite la casse en prenant 6-2, on ne prend que -4 au goal-average, ça aurait pu être pire. Mais forcés de constater qu’on n’a pas du tout fait le match qu’on aurait voulu faire notamment sur ce côté agressif défensivement. On a été en-deçà, on a été passifs ».

 

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des