Charles Camporro : « Le produit n’est jamais fini quand il arrive d’un autre continent »

Otavio

 

Charles Camporro a une part prépondérante dans le recrutement des Girondins de Bordeaux au Brésil. Pour le « recruteur » du FCGB sur continent sud-américain, les brésiliens sont des joueurs qui seront peaufinés en Europe pour devenir des joueurs qui se révèlent complètement. « Si vous être un peu travailleur, si vous suivez, c’est le pays où vous pouvez trouver des joueurs à un niveau que vous ne pourrez vous offrir s’ils évoluaient en Europe […] Malcom et Otávio viennent d’écoles reconnues. L’Atletico Paranaense investit depuis des années en structures, sur les techniciens, s’est construit sur la formation. Il fait sans doute partie des dix meilleurs spécialistes au monde. Mais il y a aussi des clubs qui ont moins de moyens et sont plus spontanés, les talents en sortent encore bruts. Après, les entraîneurs ont aussi été formés à l’européenne : il y a moins d’espaces, vous voyez moins de 5-4 ou 6-2 […] Le produit n’est jamais fini quand il arrive d’un autre continent, avec sa propre culture, sa sensibilité. Je fixerais la part de cet aspect dans la réussite à 40%. Ça dépend de l’entraîneur, de l’accompagnement ».

 

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des