Patrice Carteron : « Il avait l’image d’une tête brûlée, d’un joueur pas facile à gérer »

Laisser un commentaire