Benoit Costil revient sur les « Carrasso » scandés des tribunes, accompagnés de sifflets

Benoît Costil

bandicam 2017-09-29 20-03-04-989

 

Benoit Costil a, il y a quelques semaines, été confronté à quelques supporters qui l’ont sifflé au stade et qui auraient scandé des « Carrasso ». Le portier des Girondins de Bordeaux revient sur ce moment sur sa succession de « Dieu ». « Bien évidemment que c’est important. Il y avait eu un petit soucis il y a quelques temps qui était minime mais qui était un peu emmerdant (sourire). Quelques petits sifflets, deux ou trois propos mal venus je dirais… Forcément que ces petites choses-là peuvent éventuellement vous toucher. Derrière tous ces hommes, il y a un côté très humain donc on a tous une certaine sensibilité […] Moi, je ne cherche pas à faire oublier les gens. Il y a eu un cycle Cédric Carrasso qui mérite d’être respecté et moi je respecte beaucoup ça. Maintenant, il y a un nouveau cycle avec moi et il faut faire avec moi (sourire) et tout va bien se passer avec moi. A Rennes à l’époque, j’ai succédé à Nicolas Douchez qui était en sélection l’année d’avant, qui signe à Paris et moi je venais de Ligue 2, de Sedan. Ce n’était pas facile non plus ».

 

Canal +

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des