Jérôme Dauba : « Elles se rendent compte que le club est derrière elles »

Jérome Dauba

 

Si le maintien a été très compliqué la saison dernière, Jérôme Dauba se montre un peu plus optimiste pour cette nouvelle saison. Surtout que nos joueuses comptent deux victoires en trois matches… « On est optimistes, on est ambitieux. On a constitué un groupe pour être ambitieux. Maintenant, on sait aussi d’où on arrive. On fait profil bas, on ne dit rien, on bosse énormément à l’entrainement. Il y a beaucoup de sérieux et d’investissement. On n’est pas là pour parader, s’enflammer, mais pour bosser et avoir des résultats ».

 

Il y a une chose qui a changé aussi, c’est l’intégration des féminines sur les installations du Haillan. Pour le coach, « cela change tout. La dynamique sur les entrainements est complètement différente, elle est excellente. On s’entraine en fin de journée, on côtoie le centre de formation, les coaches, le staff médical est à notre disposition au quotidien. Quand on croise tous ces jeunes, tous les coaches, cela crée une dynamique. Ça devient concret. L’année dernière, on débutait nos entrainements, il n’y avait plus personne au centre. Là, au moins, elles se rendent compte que tout le monde s’intéresse à elles. On voit des coaches du centre venir nous voir sur des séances, il y en a même certains qui vont commencer à venir, intervenir et nous aider sur des séances. Elles se rendent compte que le club est derrière elles, c’est important […] Je crois qu’on est la seule section féminine de club pro à être aussi bien intégrée. Déjà, d’être sur le même lieu, c’est hyper important. On est vraiment intégré et les filles le ressentent ».

 

En plus de cette intégration des filles sur la Plaine des Sports du Haillan, il va y avoir également une transformation du centre prochainement. « Il y a un espace vestiaires qui va être réservé pour les filles. On va être également, avec mon adjoint, intégrés dans les bureaux du centre de formation. Il y aura un espace médical dédié aux kinés des féminines, un espace salle de muscu/balnéo, qui sera réservé aux filles. Cela prouve que la section féminines fait partie intégrante du club ».

 

Aujourd’hui, il y a donc une cohabitation garçons-filles. Jérôme Dauba raconte que « ça se passe très bien. Il y a des jeunes du centre qui viennent nous voir à l’entrainement, et inversement. Il y a vraiment une réelle collaboration. On le voit quand on met en place des exercices avant nos séances, parfois les coaches viennent donner des conseils à nos joueuses, c’est génial ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des