Jocelyn Gourvennec : « Il a fallu que je le porte deux à trois secondes et c’était interminable »

Laisser un commentaire