Philippe Fargeon : « Le danger c’est de se dire qu’il faut qu’il marque à tout prix… »

Nicolas De Préville

 

Philippe Fargeon, sur les ondes de GoldFM, a jugé le début de saison de Nicolas De Préville avec les Girondins de Bordeaux. « C’est logique que les automatismes ne soient pas encore là. Ce n’est pas uniquement un buteur, c’est quelqu’un qui apporte aussi dans le jeu. Son positionnement permet de laisser des espaces à Kamano ou Malcom. Si ce n’était qu’un buteur, on ne regarderait pas forcément les automatismes, mais l’adresse devant le but. Il faut lui laisser un peu de temps. Il faut simplement qu’il trouve sa place, il va s’adapter, il a les qualités pour s’imposer et trouver sa place dans cette équipe […] Il faut attendre ce but avec impatience, mais pas que ça vous blesse ou que cela vous empêche de jouer correctement. On l’a vu contre Lille, c’est difficile de rentrer contre son ancienne équipe, une semaine avant il s’entrainait avec eux… Contre Toulouse, c’est match assez difficile pour un attaquant sachant que vous êtes dominés, il y a peu d’opportunités : vous êtes surtout en train de défendre. Cette semaine, il va pouvoir enfin, pour la première voir, avoir l’opportunité de faire quelque chose de bien dans une équipe qui est en confiance […] Le danger c’est de se dire qu’il faut qu’il marque à tout prix… Non, il faut qu’il participe. Si samedi il donne un ballon en retrait pour quelqu’un qui marque, on se rappellera que c’est aussi quelqu’un qui joue en équipe. Si on est allé le chercher, c’est qu’il a les compétences d’un buteur. Pour l’instant les matches passés n’étaient pas forcément adaptés à son jeu. Laissons-lui un peu de temps, on ne peut pas marquer le premier match où on arrive et enchaîner, ça ne se fait pas tout le temps. Ce transfert de dernière minute a aussi dû le travailler, c’est évident. Mais j’ai confiance en lui, je n’ai pas de souci ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des