André Pénalva : « C’était des gosses naïfs, gentils, et là ils commencent à être un peu des ‘chiens' »

André Penalva

 

L’entraineur des U17 nationaux, André Pénalva, est revenu sur le match nul 2-2 face à Nantes. Un match qui n’a pas été simple à négocier pour les jeunes Girondins. Il a également fait le point sur cette génération qui commence à s’affirmer tout doucement. « Ça faisait longtemps qu’en face je n’avais pas vu une équipe aussi athlétique. Après, ils n’étaient pas qu’athlétiques, ils savaient jouer au foot quand même […] Il y a quand même de la satisfaction par rapport au match. On s’est créé des occasions, on a joué sur notre potentiel offensif, et en plus on a bien progressé sur le plan défensif, on a été assez costauds… Sur les buts, il y a des manques individuels dans le duel, mais ça c’est encore à travailler […] Le pénalty en fin de match ? Ouais, il a glissé le gars… Bon, l’arbitre, c’est difficile pour lui aussi, peut-être qu’on aurait sifflé nous aussi […] Nous, ce qu’on veut, c’est voir nos jeunes progresser individuellement et collectivement. Parfois, dans une saison, le déclic peut se produire en mars… Cela peut arriver. Donc il ne faut jamais laisser tomber. La progression, chez les jeunes, elle arrive tout le temps […] A Niort, c’était des gosses naïfs, gentils, et là ils commencent à être un peu des ‘chiens’. Le foot, c’est un jeu d’évitement, de passes, de courses, mais c’est aussi un jeu de duels ; il faut être un peu malin sinon on ne peut pas s’en sortir […] Le potentiel de l’équipe, je n’en ai jamais douté. Je doutais et je doute encore du potentiel spécifique défensif, mais en travaillant dur, ce potentiel peut se re-développer. J’ai toujours confiance parce que je me dis qu’avec tout le travail qu’on fait avec Marcelo (Vada), l’accompagnement paye, toujours ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des