Jean-Luc Dogon : « Je n’ai pas de leader, je n’ai pas de joueurs qui communiquent »

Jean-Luc Dogon

 

Jean-Luc Dogon sait ce qu’il faudra modifier pour contrecarrer le mauvais début de saison des U19 Girondins (3 matches nuls et 1 défaite).  « On accentue sur le mental. Il faut changer de mentalité, passer des 17 ans aux 19 ans c’est différent, c’est plus physique, engagé, le rythme est plus élevé. Comme à chaque fois qu’on monte de catégorie, mais là c’est marqué par rapport aux 17 ans. On manque d’engagement, défensivement on est encore un petit peu ‘bébé’. Pas suffisamment au marquage, pas suffisamment agressif… ».

 

Malgré tout, il y a tout de même quelques points positifs. « Ça reste quand même un groupe qui est à l’écoute, qui est discipliné, qui travaille, qui essaie… Là, on est plus sur un travail de mentalité. On sait très bien que c’est plus difficile, plus long, que ça ne va pas venir du jour au lendemain. Mais il faut continuer jusqu’au moment où ils vont avoir, peut-être un par un, un déclic. Le problème c’est que je n’en ai pas beaucoup que parlent sur le terrain. Je n’ai pas de leader, je n’ai pas de joueurs qui communiquent. Il faut qu’ils en prennent conscience, ils sont en train de le faire. Là, pour l’instant, il n’y a personne autour d’eux pour les emmener, donc c’est un peu plus difficile. Mais quelque part, ce n’est pas non plus de leur faute […] Pour l’instant, il n’y a eu que quatre matches. J’y crois, il faut y croire. Il faut qu’eux en soient persuadés. Pour l’instant, je ne suis pas sûr de ça ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des