Jocelyn Gourvennec : « Je voulais le suivre. Il m’a plu tout de suite, c’est un cerveau »

Laisser un commentaire