Alexandre Mendy : « Quand on vit dans le club, on comprend que c’est vraiment un grand club »

Alexandre Mendy

 

Alexandre Mendy a expliqué que refuser les Girondins de Bordeaux ne se faisait pas. « Déjà, on n’hésite pas parce que Bordeaux est un grand club. Ensuite car venir à Bordeaux rejoindre le coach, pour moi c’était inespéré […] Paradoxalement, c’est ça le truc… Quand je suis en dehors de Bordeaux, quand je ne vis pas dans le club, Bordeaux pour moi c’est Zidane, Gourcuff, c’est tous ces noms et les grands joueurs passés par là. Mais quand on vit au quotidien dans le club, on comprend tout de suite que c’est un grand club avec les installations, les gens, tout ce qui est mis en place pour les joueurs, les supporters… C’est vraiment un grand club ».

 

Et qu’en est-il de lui après trois mois passés au FCGB ? « C’est une période d’adaptation. Après, franchement, je suis content de mes débuts même s’il y a des trucs à régler comme les automatismes avec les coéquipiers. Mais pour le moment ça se passe bien, je m’entraine bien, je progresse petit à petit […] Je suis venu dans l’optique de progresser. Je sais où j’ai mis les pieds. Qui dit grand club, dit bons joueurs. Je suis là pour progresser […] Ce n’est pas une pression particulière. Il y a tout qui est mis en œuvre ici pour qu’on progresse. Ça ne dépend que de moi […] Il me reste juste à avoir les petits automatismes, les bons ballons, les bons déplacements aux bons moments. Apprendre à connaitre mes partenaires… Je pense que d’ici quelques matches tout ça sera réglé […] Pour le moment, je pense que Jocelyn Gourvennec a trouvé la solution à chaque match. Quand l’équipe gagne, on l’accepte. Il fait de bons choix ».

 

Au niveau des objectifs, ce « joueur d’équipe » pense au collectif avant tout. « Mon objectif ? Aider l’équipe à atteindre les siens, puis enchaîner le plus de matches possibles parce que ça ne m’est jamais arrivé. Déjà, là, j’ai joué trois matches titulaire, ça ne m’étais jamais arrivé auparavant […] La force de ce groupe aujourd’hui c’est le collectif. Après, ce sont des individualités qui viennent aider le collectif. On est obligé d’avoir quelqu’un qui donne cette étincelle, sinon c’est compliqué… ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des