Philippe Fargeon : « On n’était pas prêts, là on l’est, on ne pourra pas trouver d’excuses »

Laisser un commentaire