Jocelyn Gourvennec : « Il reste encore des joueurs qui ont connu ça l’année dernière » (analyse du TFC)

Jocelyn Gourvennec

Jocelyn Gourvennec

 

En conférence de presse d’avant-match, Jocelyn Gourvennec a longuement parlé de son prochain adversaire, le TFC. Le coach estime que ça sera un déplacement complètement différent de celui du week-end dernier à Lille. « On a conscience d’avoir raté le coche à Lille, sur un match qui aurait dû nous permettre de prendre trois points. On n’y est pas arrivé. Ce sera un match différent à Toulouse parce que l’équipe est différente. Ce sera un derby, qu’on avait mal négocié l’année dernière, et il faudra se rappeler de ça pour ne pas re-commettre les mêmes erreurs […] On a été battus dans l’engagement sur l’entame de match avec un score de 2-0 très vite. Et après on s’était fait bouger parce qu’on n’avait pas réussi à sortir de leur pressing et de leur engagement. Ils ne seront pas moins engagés cette année. Ce sera à nous d’être plus prêts dès l’entame et de faire valoir nos qualités. Je pense que notre équipe depuis un an beaucoup avancé. On est plus à-même aujourd’hui de répondre à ça. On a plus de vécu aussi ensemble. Il reste encore des joueurs qui ont connu ça l’année dernière. Ça avait été très, très engagé. Ça le sera encore ».

 

Concernant cette équipe toulousaine, Jocelyn Gourvennec explique qu’ « ils ont perdu Oscar Trejo au cœur du jeu qui était un joueur brillant. Après, ils ont peu modifié, ils ont toujours leur même base. Tout leur axe central est identique à l’exception d’Andy Delort qui les a rejoints à mi-saison. C’est une équipe qui n’a pas beaucoup bougé. Ils ont des côtés avec du dynamisme, ils mettent beaucoup le ballon et très vite dans la surface dès qu’ils le peuvent, ils mettent la pression comme ça. On sait à quel match on va s’attendre. Ils sont performants sur coup de pied arrêté aussi. On est allé les voir plusieurs fois depuis le début de saison donc on les connait. C’est à nous de vouloir nous imposer en mettant notre équipe dans un bon tempo dès l’entame de match […] A tous les matches on sait qu’il y a des choses qui sont spécifiques à telle ou telle équipe mais on le travaille toujours. Les coups de pieds arrêtés sont bien frappés, ils ont des joueurs performants dans le jeu aérien. Après, ce n’est pas la première équipe comme ça que l’on rencontre. Dans toutes les équipes il y a des bons tireurs et de bons joueurs de tête. A nous d’être prêts pour ça ».

 

Le coach des Girondins espère en tout cas que ses joueurs seront prêts, pas comme le match de la saison dernière. « Quand on finit à dix, c’est que l’on se met à la faute. C’était le cas de Lille. Je pense qu’à un moment donné, ça allait un peu vite et le joueur se met à la faute. Quand on se met à la faute, c’est que l’on n’est pas prêt. Et moi, je veux que mon équipe soit prête. On n’était pas prêt il y a un an, je veux que l’on soit prêt là ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des