Matthieu Chalmé : « Est-ce je serais capable de prendre une équipe toute une saison, seul ? Non »

Matthieu Chalmé

Matthieu Chalmé

 

Que ce soit clair, Matthieu Chalmé se sent très bien dans ce rôle d’entraîneur adjoint. L’ancien joueur des Girondins de Bordeaux a conscience qu’il lui manque encore beaucoup de choses pour un jour diriger une équipe en tant qu’entraineur en chef. « Est-ce qu’aujourd’hui je serais capable de prendre une équipe sur toute une saison, tout seul ? Non. J’ai vécu beaucoup de choses en tant que joueur, mais on ne s’arrêtait pas sur tous les détails de l’entraineur. Aujourd’hui, Philippe Lucas a cette expérience-là, il peut faire une programmation sur une année, il peut rebondir par rapport à un match sur le travail de la semaine… Ça, je serais capable de le faire. Mais si tout se passe bien au match, qu’est-ce qu’on continue à travailler ? Comme on fait ? Quelle séance ? Aujourd’hui, je n’ai pas ce recul-là, et c’est pour ça qu’entraineur adjoint me convient, parce que je m’adapte à un entraîneur qui me laisse beaucoup de libertés. Aujourd’hui, Philippe s’appuie sur moi, il me fait confiance, et des fois il va me dire que l’entrainement suivant, c’est moi qui prend la séance en mains… C’est là où je me penche sur mes séances, je propose… Aujourd’hui je fais, il me laisse faire, et après il me corrige. C’est bien d’apprendre dans ce sens-là. J’ai beaucoup à apprendre sur la durée d’une saison. Ce n’est que ma première saison où je vais être entraîneur adjoint, où je vais pouvoir m’identifier à quelqu’un ».

 

Pierre Espanol et Matthieu Chalmé

 

Résultat, il n’y a aucunement de plan de carrière derrière tout ça. Au jour le jour. Match après match. Comme en tant que joueur, finalement… « Je ne sais pas. Je n’ai pas d’ambition particulière aujourd’hui. Je ne peux pas dire que j’ai envie d’entrainer en Ligue 1, ce serait mentir. J’ai envie de reprendre du plaisir dans le milieu du football, mais du côté entraîneur. J’ai envie de continuer d’apprendre, de travailler pour les Girondins de Bordeaux qui est un club à part pour moi parce que c’est les trois-quarts de ma vie. Aujourd’hui, je suis réellement satisfait du poste que j’ai, je suis satisfait de travailler au club des Girondins de Bordeaux. J’ai tout pour m’épanouir et continuer à progresser. Je suis entouré d’excellentes personnes. Je continue beaucoup à échanger avec Pierre Espanol aussi avec qui j’ai vécu deux mois intenses et avec qui j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler. C’est quelqu’un d’exceptionnel, rare dans le milieu du football. Un vrai passionné ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des