Nicolas Maurice-Belay : « Depuis le mois d’août 2016, je sentais que le vent avait tourné… »

Nicolas Maurice-Belay et Maxime Poundjé

Nicolas Maurice-Belay et Maxime Poundjé

 

Nicolas Maurice-Belay est toujours sans club, est revenu sur sa fin d’aventure avec les Girondins de Bordeaux. « J’ai été indisponible durant un moment. Quand je suis revenu, il restait 6 mois de compétition. Durant ce temps là, de jeunes joueurs ont émergé comme Adam Ounas ou le Brésilien Malcom. J’ai senti que le club avait fait un choix. Au niveau du comportement des dirigeants, tu le sens. Quand tu joues moins, on te montre moins d’attention, ça fait partie de la vie d’un footballeur. J’ai joué avec la CFA pendant 4 mois, avant de réintégrer le groupe professionnel. Toutefois, je n’ai pas été aligné, et même si je l’avais été, cela n’aurait rien changé. Depuis le mois d’août 2016, je sentais que le vent avait tourné… ».

 

Il fit ensuite un point sur sa situation et les clubs dans lesquels il aurait pu évoluer. « Nancy s’est manifesté. Des clubs « exotiques » aussi, et il y en a encore à l’heure actuelle. Sinon, j’ai fait un essai à Toulouse, lors duquel j’étais à court de forme physiquement. De plus, mon avenir au Téfécé dépendait des éventuels départs. Au final, cela ne s’est pas avéré concluant ».

 

SportMag

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des