Thierry Vautrat : « Nos points faibles sont le poste d’arrière gauche et celui de défenseur central »

Théo Pellenard et Jérémy Toulalan

Théo Pellenard et Jérémy Toulalan

 

Le mercato étant terminé et la saison commencée, il est l’heure de dresser le bilan des forces en présences du coté de l’effectif bordelais. C’est le journaliste Thierry Vautrat qui s’y colle, pour dans un premier temps lister les points forts. « A priori, les points forts de cette équipe, sont quand elle a envie de jouer, et qu’elle veut terminer. C’est la vitesse d’exécution des ailiers sur les cotés qui permutent beaucoup, qui rentrent et qui bougent beaucoup, qui mettent du mouvement, qui ont une force de percussion. C’est ça la force principale des Girondins cette année. Ils ont des joueurs qui peuvent faire mal offensivement, qui sont difficiles à arrêter et difficile à prévoir. Avec eux, ça peut vraiment marcher ».

 

A contrario, il s’est aussi longuement penché sur les points faibles de cette nouvelle équipe bordelaise. « Les points faibles restent à savoir quelle est l’efficacité réelle de Nicolas De Préville devant, puisque c’est lui qui va jouer. Leur problème, c’est de ne pas être toujours capable de concrétiser leur supériorité. Car pour l’instant, les attaquants ont marqué peu de buts. Le but de Kamano lors de l’avant-dernier match, qui a été offert par Troyes et il y a le but de Sankharé contre Troyes aussi. Le problème, c’est qu’il y a que des milieux de terrain qui ont marqué, et notamment Sankharé qui a marqué trois buts déjà. C’est un peu le problème, c’est de savoir, le jour où ces milieux seront bien pris, s’il y a un attaquant qui prendra le relais. Pour l’instant, il est là le problème. Après, il y a surement un problème au niveau de l’arrière gauche, Théo Pellenard. Ils n’ont pas vraiment trouvé d’arrière gauche qui leur convienne. Ils ont joué toute saison dernière quasiment avec Diego Contento. Mais lorsque Diego Contento joue, vous ne savez pas s’il va finir le match en tant qu’avant-centre en fin de match. Son début de saison a été catastrophique, donc maintenant c’est Théo Pellenard qui joue. En sachant que Maxime Poundjé est considéré comme n’ayant plus le niveau. Théo Pellenard, ça reste un peu faible et un peu friable on va dire. Cela peut être un problème, et ils ont d’ailleurs pris des buts sur ce coté gauche, comme sur les deux buts d’Angers. Donc c’est une interrogation. Et l’autre interrogation que l’on peut avoir, c’est quelle est l’aptitude de Jérémy Toulalan à jouer bien face à des équipes percutantes ? J’ai un peu peur que son manque de vitesse soit un problème face à Paris et Neymar, mais aussi face à d’autres joueurs de Monaco ou certains d’autres équipes qui vont vite. Les autres équipes ont compris qu’en jouant dans le dos de Toulalan et en allant vite, ça allait être problématique. Voilà les questions que l’on peut se poser, et ce sera à priori nos points faibles, le poste d’arrière gauche et celui de défenseur central face à des équipes qui vont vite. Après, même si Toulalan est bordé face au PSG, difficile de mettre trois points face à la colonne dans le PSG-Bordeaux en fin de mois ».

 

Banquette Podcast

Retranscription Girondins4Ever

 

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des