Philippe Fargeon : « L’actionnaire a donné un peu plus d’argent, c’est un recrutement intelligent »

Nicolas de Tavernost

Nicolas de Tavernost

 

Philippe Fargeon a été invité à donner son avis sur le mercato estival effectué par les Girondins de Bordeaux. Et mercato qui plait à l’ancien attaquant bordelais. « Bordeaux est en train de monter un club avec une ossature assez intéressante, avec un entraîneur et un staff technique dont on sent qu’on peut durer dans la pérennité, la longueur. Ça c’est déjà une première chose. Une première partie a été faite pendant l’ère Triaud avec un certain nombre de joueurs qui sont arrivés. Le nouveau Président est arrivé ensuite avec des nouveaux transferts. L’actionnaire a donné un peu plus d’argent qu’il ne donnait d’habitude, même si c’est vrai que le transfert d’Adam Ounas a rapporté un peu d’argent. De toute façon, c’est ce marché qui permettait ça. Il y a beaucoup de joueurs sur le marché, alors qu’avant il n’y avait que les fins de contrats. Maintenant, vous signez, six mois après vous pouvez être encore sur le marché. Je crois que si on parle du recrutement des Girondins, il a été très intelligent ».

 

Résultat la concurrence va être accrue. « L’avantage d’avoir un effectif comme ça, c’est que ça doit tirer vers le haut automatiquement. On a plusieurs possibilités, on peut aussi jouer sur des joueurs en méforme, on peut en préserver certains… Il n’y a pas de joueurs attitrés. Il va certainement y avoir une ossature importante mais les joueurs sont quasiment tous interchangeables. Il faut avoir de l’ambition et accepter la concurrence. La concurrence vient de tous les côtés, même quand vous avez un petit effectif… Si vous avez un petit jeune qui est meilleur que vous à l’entrainement, même si vous êtes titulaire, vous aurez des difficultés. Il faut que la concurrence soit saine, que les joueurs respectent les choix de l’entraîneur ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des