Anthony Modeste : « Je voulais bien être transféré, mais pas n’importe comment »

modeste

modeste

 

Transféré cet été de Cologne à Tianjin, l’ancien bordelais Anthony Modeste évoque son transfert ainsi que son intégration en Chine. « Je sais ce que Cologne m’a apporté et ce que je lui ai apporté. Les clubs se sont mis d’accord, mais à un moment, j’avais été dans mon droit de ne pas accepter la façon dont les choses se passaient. Je voulais bien être transféré, mais pas n’importe comment […] Le propriétaire a racheté un golf pour tout refaire, et ils veulent aussi construire un nouveau stade. Il y a de l’ambition. Et mon intégration s’est bien passée. Avant que j’arrive, j’avais eu Witsel et le coach pour me rassurer, et puis j’étais allé voir de moi-même. On a un bon groupe avec des gars super sympas, c’est joyeux. On joue chez nous devant 15-20 000 personnes, et Tianjin est vraiment immense (environ 15 millions d’habitants). Là, il y faisait 35-40 degrés, sans vent, on verra comment c’est l’hiver ».

 

A coté de sa situation en club, il pense aussi à la sélection nationale. Serait-il parti en Chine en cas d’appel en bleu ? « Peut-être y aurais-je réfléchi, je ne sais pas. Mais je n’ai pas été appelé… […] Ça ouvre l’esprit. Il y en a beaucoup qui auraient voulu être pros et profiter de ce genre d’expérience. Bon, je me suis mis à l’anglais, à l’allemand, et pour le chinois, on va voir (sourire). Je sais déjà dire bonjour et merci. Si j’y arrive, je serai bien pour ma reconversion ».

 

L’Equipe

 

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des