Ali Benarbia : « Faire tout un pataquès pour Laborde, que tu le laisses sur le banc… »

Jocelyn Gourvennec, Gaetan Laborde

Jocelyn Gourvennec, Gaetan Laborde

 

Ali Benarbia n’a pas compris pourquoi Gaëtan Laborde était sur le banc des Girondins face au LOSC, tout comme le coaching de Jocelyn Gourvennec pendant ce match. « Une incompréhension pour cette équipe de Bordeaux. On attendait une équipe plus ou moins offensive, avec un Sankharé qui se retrouve avant-centre alors que Laborde est sur le banc. Un Laborde qu’on bloque pour rester à Bordeaux mais il est censé jouer normalement, c’est censé être un joueur important et il est sur le banc… Au moment où cette équipe de Lille en première mi-temps très tôt a un carton rouge et se retrouve à 11 contre 10, Gourvennec n’a toujours pas changé son système, n’a pas fait rentrer un attaquant supplémentaire pour faire la différence et automatiquement ça ne pouvait que se terminer avec un 0-0. Surtout que quand on revoit la faute, ça ne mérite pas un carton rouge, ce n’est pas intentionnel. Ce n’est pas du Kung-fu, ça peut arriver. On oublie quand même souvent que le football est un sport d’hommes. On l’oublie maintenant, dès que tu touches à peine le joueur, c’est un coup-franc et c’est dommage […] Moi, j’ai bien aimé cette équipe de Lille. Ils ont toujours voulu ressortir le ballon, même à 10 contre 11 et ils ont essayé de développer du jeu. Alors que je n’ai pas été content de l’équipe de Bordeaux qui aurait normalement dû profiter du surnombre et passer beaucoup plus sur les côtés avec Sabaly… Se servir des côtés en deux contre un, ils ne l’ont jamais fait et ils prenaient leur temps à jouer latéralement. Malcom, qui est peut-être devenu maintenant un joueur important à Bordeaux, ne joue plus sur un côté alors que la force de Bordeaux est quand Malcom joue côté droit le long de la ligne, il faisait la différence. Là, il y débute les actions mais on ne le voit jamais à la fin alors qu’avec le pied gauche qu’il a, c’est impressionnant. Et faire tout un pataquès pour Laborde alors que tu le laisses sur le banc, encore plus à 11 contre 10, de ne pas le faire rentrer… Et c’est Younousse Sankharé qui se retrouve devant le but en position d’avant-centre alors que c’est un milieu défensif-relayeur et sous prétexte qu’il a marqué des buts ces derniers temps, tu le fais pratiquement jouer devant. Ça veut dire, ‘je n’ai pas d’attaquants et je te mets devant pour marquer’, je ne suis pas trop d’accord. Gourvennec n’a pas été assez ambitieux surtout dès que tu passes à 11 contre 10. Il aurait dû faire rentrer Laborde de suite et passer par les côtés pour terminer les actions. Je pense qu’il serait revenu avec les trois points.

 

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des