Jocelyn Gourvennec : « Sept joueurs sont partis en sélection. Cela nous permet d’intégrer sept jeunes »

Messie Biatoumoussoka

Messie Biatoumoussoka

La trêve internationale est toujours une période compliquée pour une équipe car elle doit garder le rythme de la compétition. Elle l’est également pour l’entraîneur qui doit bien gérer cette période. Jocelyn Gourvennec a expliqué comment était gérée cette trêve internationale. « On avait mis le match (contre Eibar) à cette date car on est encore en début de saison et il fallait jouer. C’est sûr qu’il manquait du monde mais d’un autre côté lorsque les joueurs partent en sélection, ça leur fait du bien de vivre avec un autre groupe, de jouer pour leur pays, c’est quelque chose d’important. Ils vivent une autre expérience. Ça peut leur apporter de la fraicheur. De notre côté, ça nous permet de voir les jeunes avec nous. On a perdu 7 joueurs qui sont partis en sélection. Cela nous permet d’intégrer 7 jeunes, de les voir à tour de rôle, de voir comment ils évoluent et de voir aussi ce qu’ils ont dans le ventre. Ça c’est important ».

 

Les Girondins ont donc organisé un match de préparation contre 7. Un match qui malgré le résultat nul 0-0 était intense dans l’impact physique. « On s’attendait à ça. Ça a également été rendu intense par l’état du terrain qui s’est vite dégradé. Il y a eu du répondant en face. C’était engagé mais c’était bien car c’est ce que l’on voulait. Ce n’était pas spécialement un match amical, c’était plus un match de préparation. Il y a eu de l’intensité et du rythme. Ça nous a aussi permis de faire jouer des garçons qui avaient moins joué et d’intégrer les jeunes car c’est important ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des