Marius Trésor : « J’espère que ce qui est arrivé avec Ludovic Obraniak, arrivera vendredi… »

Nicolas de Préville

Nicolas de Préville

 

Le consultant pour les médias des Girondins de Bordeaux, Marius Trésor, a abordé la prochaine rencontre du club au scapulaire, cella face au LOSC (vendredi, 19 heures). « Cette équipe lilloise est jeune. Ils se sont séparés d’un garçon comme Nicolas de Préville, d’ailleurs les supporters ne comprennent pas que le LOSC l’ait fait partir. J’espère que ce qui est arrivé avec Ludovic Obraniak, arrivera vendredi… (rires). Cette équipe est très jeune et pratiquement tous les cadres ont disparu. Il faudrait simplement ne pas la laisser prendre confiance parce qu’en son sein, il y a quand même de très bons joueurs. Pour l’instant ça n’a pas fonctionné, mais il y a eu cette trêve internationale qui leur a permis de continuer à travailler et de gommer un peu les imperfections qu’ils ont. Je m’attends à un match difficile, il va falloir qu’on soit très costauds […] Pourquoi avoir rajeuni autant l’équipe si l’on veut jouer les premiers rôles ? Il aurait fallu garder quelques cadres pour permettre aux jeunes de pouvoir apprendre à leur contact. Ils n’ont pas voulu ça, ils ont mis la jeunesse en avant. La jeunesse, c’est bien, mais de temps en temps, quand tu as des garçons qui réfléchissent sur un terrain, qui calment le jeu quand il faut ; on en a besoin. Il aurait peut-être fallu faire un mix… Mais c’est l’affaire de Lille. Qu’on n’aille pas là-bas en se disant qu’ils sont jeunes et que pour l’instant ils sont en difficulté chez eux… Ça ne va pas être facile. Il va falloir qu’on montre qu’on ait du caractère et qu’on a envie, plus qu’eux, de prendre les trois points ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des