Jocelyn Gourvennec : « On ne s’est pas focalisé sur le mercato des uns et des autres »

Jocelyn Gourvennec, Otavio, Jonathan Cafu et Malcom

Jocelyn Gourvennec, Otavio, Jonathan Cafu et Malcom

 

Lors de son passage en conférence de presse avant le match face à Lille, Jocelyn Gourvennec a parlé du mercato bordelais. Si beaucoup de clubs se sont montrés actifs (Lyon, Saint-Etienne…), le coach des Girondins assure que ce n’est pas pour ça que le club a cherché à se renforcer. « On ne fait pas un mercato en concurrence avec les autres. On peut se retrouver en concurrence sur des dossiers, parce que tels ou tels joueurs sont sollicités aussi par d’autres clubs français. Ca arrive. Mais on ne fait pas notre mercato en fonction des autres, on a fait notre mercato par rapport à l’équilibre de notre effectif, par rapport à la manière dont on voulait qu’évolue notre effectif. Et on a fait quasiment ce qu’on souhaitait. Ça prend plus ou moins de temps… Parfois, ça va jusqu’à fin août. Là cette année c’est encore allé jusqu’à fin août. Parfois, on a l’équilibre avant. Mais on ne s’est pas focalisé sur le mercato des uns et des autres. La saison va être disputée, concurrentielle, très longue. On est prêts à ça. Il fallait qu’on soit un peu meilleurs, donc il fallait faire évoluer l’effectif, ce qu’on a fait. Après, il y aura sans doute encore des choses à faire dans quatre mois, dans un an, pour faire encore évoluer et rendre meilleur l’effectif. Mais on ne se focalise pas sur ce que font les autres, chacun fait comme il veut ».

 

Est-ce que c’est finalement compliqué d’intégrer autant de nouveaux joueurs ? « On a pris des joueurs qui doivent coller à ce qu’on veut. Donc déjà, on gagne du temps. C’est surtout ça, ce n’est pas le tout de prendre des joueurs, il faut prendre des joueurs par rapport à ce que vous voulez faire dans le jeu. Et puis ils sont arrivés au fur et à mesure, ils ne sont pas tous arrivés d’un coup (sourire). Quand vous en recrutez 5-6-7 en janvier sur l’espace de quinze jours, c’est plus problématique… Là, ils sont arrivés en presque trois mois. Quand les joueurs arrivent au fur et à mesure, on s’adapte, ils ne sont pas tous arrivés d’un coup ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des