Philippe Lucas : « Un groupe homogène, avec une qualité moyenne assez haute, c’est plus qu’intéressant »

Laisser un commentaire