Stéphane Martin : « On a fait un bilan tout de suite avec l’actionnaire car le plan de marche a été perturbé »

Nicolas de Tavernost et Stéphane Martin

Nicolas de Tavernost et Stéphane Martin

 

Stéphane Martin est revenu, probablement pour la dernière fois, sur la cuisante défaite à Videoton, synonyme d’absence de Coupe d’Europe cette saison pour les Girondins de Bordeaux. Cependant, ce « couac » n’a pas remis en question le mercato du FCGB. « C’est un vrai couac, un vrai couac financier qui aurait pu remettre en cause le mercato. Sachant que l’autre péripétie, c’est celle qu’on a évoquée avant, c’est à dire que sur Diego Rolan il n’y a pas eu une vente. C’est là où l’actionnaire est entré en jeu par rapport à un plan de marche qui s’est retrouvé perturbé par ce double événement. Mais c’est surtout un couac sportif. Là aussi il y a une gestion sportive et d’équipe qui n’est pas la même car il y a beaucoup moins de matches. Et puis surtout il y a le plaisir de jouer la Coupe d’Europe. C’est un coup derrière la tête de tous ces jeunes joueurs parce que dans les discussions pour dire ‘vous restez parce qu’on fait une année de plus, vous allez progresser, vous allez jouer en Coupe d’Europe, ça va s’inscrire dans un gain d’expérience et un apprentissage qui est une opportunité pour vous…’. Du coup, du jour au lendemain ça tombe et il faut rebondir aussi par rapport au discours sportif sur tous ces jeunes qu’on voulait garder […] La volonté était là. On a évidemment fait un bilan tout de suite avec l’actionnaire car encore une fois le plan de marche a été perturbé. La réponse a été tout de suite que non, on continuait à renforcer l’équipe. En réalité, Cafú et Otávio arrivent juste après, la semaine suivante. Les dossiers en cours sont allés à leur terme et on a continué à avoir la piste d’un attaquant de pointe qui s’est décantée sur la toute fin. Il n’y a pas eu de gel sur la piste attaquant de pointe ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des