Bixente Lizarazu : « Derrière Giroud, la nouvelle vague pousse fort. Très fort même… »

Bixente Lizarazu

L’ancien joueur des Girondins Bixente Lizarazu s’est exprimé sur le schéma tactique offensif des Français avant la rencontre de l’équipe de France face au Luxembourg. Rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde. « Au-delà de leur efficacité, les Bleus ont confirmé face aux Pays-Bas qu’une identité assez claire commençait à poindre dans leur jeu d’attaque. Elle repose en bonne partie sur l’animation dans les couloirs avec des latéraux très portés vers l’avant. Du coup, il me semblerait dommage de se passer des services de Giroud, l’attaquant le plus présent dans la surface. Techniquement, ce n’est pas le plus impressionnant devant, ni le plus rapide. Mais il constitue le point de fixation idéal, pèse physiquement sur la défense adverse et bonifie le jeu de ses équipiers. Derrière Giroud, la nouvelle vague pousse fort. Très fort même… L’abondance n’est pas un problème, c’est une aubaine. Après avoir dû composer avec un choix assez restreint en attaque, Didier Deschamps a vu fleurir des potentiels impressionnants en l’espace de moins de deux ans. Coman et Martial ont participé à l’Euro avant que Dembélé, Lemar et Mbappé ne pointent leur nez ».

 

Le positionnement par encore défini de Kylian Mbappé pose quelques interrogations dans le système de Didier Deschamps. « C’est le crack, le phénomène, l’extraterrestre de la bande. Celui qui est capable de tout: jouer avec les autres ou faire la différence seul. Rapide, très technique, il est aussi incroyablement adroit et calme devant le but, à seulement dix-huit ans. S’il devait jouer sur un côté, je le préfère à gauche – comme beaucoup – car il peut rentrer sur son pied droit. L’intégrer dans une attaque à quatre avec Lemar, Giroud, et Griezmann nécessiterait un rééquilibrage des rôles et des espaces, ainsi qu’une grande complicité entre Mbappé et Griezmann. L’un comme l’autre sont impossibles à brider. Il ne faudrait pas qu’ils se marchent sur les pieds. La curiosité donne aussi envie de voir à l’œuvre Griezmann et Mbappé ensemble, pour tester une alternative dans l’axe. Mais il est plus compliqué de faire des essais dans les matches qui comptent. Conclusion, plus les Bleus se qualifieront tôt, en évitant les barrages notamment, plus ils pourront peaufiner leurs réglages et préparer l’échéance où ils seront vraiment attendus : la Russie ».

 

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des