André Pénalva : « Cinq buts pris en U17 nationaux à Bordeaux, on ne les prend jamais »

André Pénalva

 

André Pénalva, qui coache les U17 Nationaux des Girondins de Bordeaux, est revenu sur la défaite de son équipe face à Niort sur le score de 5-4, avec un scénario qui ne lui a pas plu du tout. « Il y a de la colère, de la déception, et le constat c’est qu’on a un gros chantier défensivement dans ce groupe. L’aspect défensif n’est pas au niveau de tous les autres aspects de ce groupe. Il faut travailler dur sur cet aspect-là […] On marque trois buts en dix minutes, sur des actions magnifiques, du pressing haut, des attaques rapides… Et puis on prend deux buts très rapidement, et ça, cela veut dire que sur le plan mental il y a un premier relâchement flagrant… On tue de nouveau le suspense en mettant un quatrième but à la 20ème minute, et on maintient ça jusqu’à la mi-temps. Niort était un peu sonné… Mais ils ont très vite réagi en début de seconde mi-temps parce qu’ils ont très vite compris que notre problème était défensif, et qu’il suffisait d’aller nous chercher. On n’a pas sorti la tête de l’eau en seconde mi-temps ».

 

Un problème donc défensif que l’entraîneur va travailler plus intensément cette saison. « Leur potentiel, je vais le travailler, il n’y a aucun problème. Il faut travailler ça, et bosser plus […] Le travail, je vais l’accentuer sur le plan défensif, mais en gardant l’idée qu’il vaut mieux attaquer et marquer des buts. Notre point fort, c’est l’attaque, on a du potentiel offensif […] J’espère qu’ils ont pris conscience de leurs difficultés défensives. Cinq buts pris en U17 nationaux à Bordeaux, on ne les prend jamais. Le pire qu’on ait pris, c’était l’année dernière, quatre buts contre Tours qui avait une super équipe, ce qui n’est pas le cas de Niort… Niort est une bonne équipe mais ce n’est pas une super équipe. Niort s’est créé une dizaine d’occasions dans le match, ça aussi c’est invraisemblable […] Ils étaient marqués et tant mieux, il faut être marqué par une défaite comme ça. Ce n’est que du football, mais on ne peut pas dire que ce n’est que du football, c’est leur activité. Ils représentent une équipe importante au club. Mais le pire, c’était ce relâchement de la seconde mi-temps, je ne m’attendais pas à ça de ce groupe. Ils ont lâché mentalement ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Laisser un commentaire