Nicolas de Tavernost : « Il y a un cas qui a bloqué les choses, il y en a d’autres qui ne sont pas réglés »

Nicolas de Tavernost

L’actionnaire des Girondins Nicolas de Tavernost s’est exprimé sur son rôle depuis quelques saisons et des efforts effectués pour que les finances du club reviennent dans le vert. Un effort salué par le président Stéphane Martin. « Cela fait un certain temps qu’on finance un déficit pour le club. L’an dernier, il s’élevait à 8 M€. On sera encore en déficit sur l’année 2017. Notre but, c’est de revenir à un équilibre financier. Cette année, on a continué à investir parce qu’il y a un renforcement de la L1. Ce n’était pas le moment de lever le pied. Nous attendons l’appel d’offres des droits télé avec beaucoup d’intérêt. Les clubs auront plus de ressources ».

 

On aurait pu penser que l’élimination des Girondins de la coupe d’Europe aurait pu avoir un impact sur le mercato bordelais mais nous avons vu que ce n’était pas forcément le cas. « C‘est un pépin, mais on veut avoir une bonne équipe. Encore une fois, on se situe aujourd’hui dans un contexte de relance du Championnat, les ressources suivront ».

 

On pensait également que le mercato des Girondins serait bouclé assez rapidement avec la Coupe d’Europe qui est arrivée très rapidement dans le calendrier mais certains dossiers ont trainé dans le temps. « On ne maîtrise pas toujours le rythme imposé par le mercato, et je trouve que les choses se sont faites plutôt rapidement. Il y a un cas (Rolan, finalement prêté à Malaga) qui a bloqué les choses, il y en a d’autres qui ne sont pas réglés (Contento, Poundjé), mais c’est la loi du mercato. Au contraire, je trouve qu’on l’a très bien préparé. Nos recrues sont de qualité ».

 

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des