Jocelyn Gourvennec : « Dans les choix de jeu, notre capacité à être plus compétiteurs, on peut faire mieux »

bandicam 2017-08-27 10-24-52-293

 

Voici une analyse plus complète de Jocelyn Gourvennec de la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et Troyes. « Je ne dirais pas qu’on l’emporte dans la douleur. On ne s’est pas facilité les choses mais c’est de notre faute. On savait que Troyes allait défendre assez bas et limiter au maximum les espaces, ils sont très disciplinés là-dessus. Le fait d’ouvrir le score en première et de faire le break en tout début de deuxième, aurait dû nous permettre de mieux s’installer dans le match et de les mettre un peu plus sous pression. On a un temps où on se relâche et ils reviennent trop vite au score. Et ça, ça les a boostés, ils se sont dits qu’il y avait peut-être encore un coup à faire comme il y a quinze jours à Nice. Et nous, on n’a pas été capables de mettre le troisième sur des situations quand même très nettes. Quand vous ne vous mettez pas à l’abri, on est à la merci d’un fait de jeu ou d’un coup de pied arrêté. On est allé au bout comme ça, on aurait dû faire mieux, mais on a été efficaces, plutôt solides, on a fait vraiment une grosse première mi-temps dans la récupération, ils n’ont vraiment pas pu développer leur jeu, pas pu nous contrer non plus […] A 2-1 on doit mettre le troisième et se faciliter les choses ».

 

Avec huit points en quatre matches, Bordeaux va bien. « Il y a plus de maturité aussi. Il y a eu deux matches compliqués à l’extérieur, le premier à Angers, parc qu’Angers c’est toujours dur et parce que ça arrivait trois jours après Videoton. Le deuxième à l’extérieur, Lyon, le scénario a été difficile, mais on est présent. On est efficaces chez nous, on bat Metz et Troyes. Il faut gagner ces matches. Il y a quinze jours, Troyes a gagné à Nice et ils vont en embêter plus d’un. Il n’y a pas de petit match en Ligue 1. J’ai expliqué aux joueurs qu’on doit mieux gérer les secondes périodes, mais il n’y a pas de petite victoire […] C’est aussi les résultats qui font qu’une équipe construit sa saison de manière positive. Après, on est lucides, on sait qu’on n’a pas tout bien fait ce soir, mais on a une bonne base de travail, un état d’esprit, une équipe assez complète. Et forte sur le plan athlétique pour pouvoir proposer du pressing à l’adversaire, forte sur le plan technique aussi. Après, dans les choix de jeu, notre capacité à être encore plus compétiteurs, on peut faire mieux. C’est notre axe de travail. Mais je trouve que l’équipe est sur le bon chemin ».

 

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des