Jean-Louis Garcia : « Je me sens aujourd’hui bordelais d’adoption »

jean-louis Garcia au Haillan

 

Entraîneur de la réserve bordelais de 1999 à 2003, Jean-Louis Gracia revient ce samedi sur ces terres girondines qu’il connait bien. « J’ai passé quatre ans superbes. Ce club m’a lancé dans la carrière en me confiant l’équipe réserve. À titre personnel, j’ai rencontré mon épouse et je me sens aujourd’hui bordelais d’adoption. Avant Francis Gillot, j’avais été reçu par Jean-Louis Triaud et Nicolas de Tavernost pour prendre l’équipe. J’avais senti que je manquais un peu d’expérience et de crédibilité dans leur esprit et j’ai signé à Lens. Mais c’était déjà une fierté de les intéresser. Donc, revenir en tant qu’entraîneur de L1, c’est aussi une grande fierté. J’ai connu un échec douloureux à Lens, le chômage qui a suivi. Quand je n’y croyais plus pour le haut niveau, le président de Troyes m’a fait confiance. Être là, c’est encore plus beau, j’en profite. Tous les jours ».

Aujourd’hui coach de l’ESTAC, il nous explique ce qui fait la force de son équipe promue en Ligue 1. « Le ciment de ce groupe, c’est ce qu’on a vécu ensemble. On a gardé 90 % de nos joueurs, en amenant de l’expérience avec Deplagne, Vizcarrondo ou le potentiel de Brian Pelé et de Khaoui. Mais juste quelques retouches. Notre force, elle est là. Il y a un vrai plaisir à être ensemble, une unité forte entre nous et ce n’est pas un cliché ».

 

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des