Jocelyn Gourvennec : « J’avais commencé à lire un article sur le fair-play financier, j’ai arrêté au bout de dix lignes »

1046825-000_r25me

 

Questionné sur la forte activité sur le marché des transferts du Paris Saint-Germain, Jocelyn Gourvennec a expliqué qu’il était normal, quand on avait autant de moyens, de faire venir de grand joueurs.

« Ils ont les moyens et ils ne comptent pas, voilà c’est tout. Si vous avez les moyens de vous acheter trois ou quatre bagnoles à 100 000 euros, vous allez le faire. Après, on dit ‘abondance de biens ne nuit pas’. Plus ça va et plus ils ont de grands joueurs dans leur équipe. Ils en avaient déjà pas mal, et ils continuent. Ils ont un effectif riche et ils ont les moyens de s’offrir un effectif riche. Et bien allons-y. Je ne connais pas les règles du fair-play financier, je n’y connais pas grand-chose. J’avais commencé à lire un article dessus, mais j’ai arrêté au bout de dix lignes. Je ne sais pas s’ils contournent les règles ou s’ils les respectent. Il y a des gens qui sont là pour ça, pour dire s’ils sont dans les règles ou pas. Plus rien ne m’étonne. Peut-être qu’il y aura un jour un transfert qui vaudra plus d’argent que celui de Neymar. Je ne vois pas pourquoi cela infléchirait là-dessus. Le plus important, c’est de voir que l’on pourra peut-être garder Mbappé dans le championnat français et que l’on peut faire venir Neymar. Ce sont de bonnes nouvelles, après ce qu’il se passe en coulisses, des fois il ne vaut mieux pas regarder […] Ils étaient déjà difficilement jouables, sauf pour une ou deux équipes. L’année dernière, c’était Monaco et Nice qui rivalisaient, les autres ne rivalisaient pas. Cela va se creuser encore plus. Ma foi, peut-être qu’il y aura une surprise dans la saison. On travaillera tous pour ça, Toulouse les a un peu chahutés ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des