Valentin Vada : « Quand un sud-américain arrive, on est toujours très heureux »

Arambarri, Mancini, Malcom, Vada

Les Girondins ont recruté quelques joueurs lors du mercato d’inter-saison. Ces arrivées ont été combinées à certains départs. Des mouvements qui ont eu vu le milieu de terrain subir quelques modifications avec les arrivées notamment d’Otávio et Lukas LeragerValentin Vada s’est exprimé sur les nouvelles recrues et sur leur intégration dans le groupe. « On voit que ce sont de très bons joueurs. On a besoin d’un gros collectif pour faire une grosse saison. Ils vont nous faire du bien tout au long de l’année. Cela va aller vite. Lukas s’est déjà adapté à merveille. Otávio et Cafú vont très bien s’intégrer aussi, nous sommes beaucoup de sud-américains. J’espère que leur intégration se passera très bien ».

 

Un recrutement bordelais à consonance très sud-américaine et très brésilienne. Arrivé lui aussi du continent sud-américain très jeune, Valentin Vada tente d’intégrer du mieux possible les sud-américains qui arrivent en Gironde. Le contraste est tel entre les deux continents qu’ils peuvent connaitre un temps d’adaptation plus ou moins long. Mais il n’est pas le seul à intégrer du mieux possible les nouvelles recrues. Les autres sud-américains comme Malcom ou Diego Rolan l’aident également. Mais il connaît bien mieux que n’importe quel autre joueur la maison girondine. « Quand un sud-américain arrive, on est toujours très heureux. On essaye de rigoler, pour qu’il s’intègre le plus vite au collectif. Je ne sais pas si c’est seulement moi. C’est un peu tout. Il y a Malcom et Diego qui sont là depuis un peu de temps aussi. C’est un peu tout le monde. J’essaye de les intégrer, pour qu’ils se sentent à l’aise. Pour l’instant cela se passe très bien. J’espère que cela continuera tout au long de la saison ».

 

Le Club

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des