Jean-Luc Dogon : « Cette génération est très discrète, peu de communication, ça manque de personnalités »

Jean-Luc Dogon

Jean-Luc Dogon va devoir composer cette saison avec un groupe de joueurs plus jeunes et qui vont devoir apprendre énormément. Une saison dans le championnat U19 qui s’annonce plus compliquée que la saison dernière. « C’est plus exigeant. On a manqué de rythme au niveau des courses et des enchainements. Il y a eu beaucoup de déchet technique. On sait que ça va être plus difficile cette année. Les meilleurs de cette génération-là sont déjà avec la National 3 pour pouvoir progresser encore plus vite. C’est la politique du club qui a voulu ça, c’est très bien. On a un effectif assez réduit, il y a eu quelques apports de la réserve avec trois joueurs, mais on sait pertinemment que ce sera plus difficile que les années d’avant. C’est peut-être difficile à entendre, mais je ne suis pas là pour leur mentir. Après, ça ne veut pas dire qu’ils n’ont rien et qu’ils ne savent pas jouer au football, ce n’est pas la même chose. Je leur ai expliqué, je pense qu’ils en sont vraiment conscients, que par rapport aux deux générations qui sont passées avant et que j’ai connues en U19, cette génération-là est très discrète. Il y a très peu de communication, ça manque de personnalités, et si l’on n’a pas l’apport de joueurs un peu plus vieux, cela devient difficile pour eux. Dans un championnat U19, on sait qu’on va jouer contre des joueurs plus vieux d’au moins un an, donc s’ils n’arrivent pas à faire l’effort sur la communication, sur le rythme, il se passera ce qui s’est passé ce week-end en seconde mi-temps. Je leur tiens ce discours. Après, je leur ai dit aussi que c’était le premier match et que ce n’est pas grave, il n’y a pas le feu. On en verra d’autres, on va perdre des matches, on fera des nuls, parfois on gagnera mais on ne méritera pas. C’est le football. Mais ça nous a au moins permis de voir qu’on avait beaucoup de travail à faire et que ce que je leur disais déjà avant sur les amicaux et les entrainements, qu’en match ça s’est déroulé comme ça ».

 

Le groupe doit améliorer sa communication et l’entraineur bordelais parle la méthode employée pour tenter d’y arriver au plus vite. « On insiste, on fait des exercices qui demandent un peu plus d’implication, de communication. C’est compliqué, voire très compliqué pour certains. On va insister, encore et encore jusqu’à ce qu’ils y arrivent, et malheureusement s’ils n’y arrivent pas, ça s’arrêtera là… Parce qu’on sait que pour le haut niveau, c’est impératif ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des