Benoit Costil : « Le match d’Anthony et le mien sont quasiment identiques, lui et moi, on se comprend »

 

Benoit Costil aura vécu une soirée particulière avec deux buts encaissés magnifiques, d’abord celui de Nabil Fékir et ensuite le coup-franc de Bertrand Traoré. Il s’est justement exprimé sur son ressenti par rapport à ces buts et il fait le parallèle avec le match d’Anthony Lopes dans les buts de l’Olympique Lyonnais.

 

« Pour un gardien, c’est un match très spécial, je ne suis pas sûr qu’on en joue beaucoup dans une carrière des matches comme ça. En ce qui me concerne, il y a un sentiment de frustration, et parfois il faut aussi reconnaître le talent des joueurs adverses. Nous avons subi ça, et j’ai subi ça face à Lyon ce soir, comme eux ils ont subi le talent de Malcom. Mais le sentiment qui prédomine c’est quand même de revenir et de prendre un point face à une belle équipe. Cela reste un point mais j’espère que ce sera un très bon point, comme j’ai pu le dire après le match à Angers, si on arrive à gagner contre Troyes […] Le match d’Anthony et le mien sont quasiment identiques, à l’exception que pour moi, on a la sensation d’être revenus de nulle part. Et Anthony peut être frustré de ne pas avoir réussi à maintenir le résultat. Lui et moi, on se comprend ce soir, comme tous les gardiens savent ce que c’est. Une frappe de balle, c’est un vrai geste technique. Le but de Nabil est un vrai geste technique. Le coup franc de Traoré aussi, il la met parfaitement bien côté mur. Je pense qu’il y a faute pour nous à la base, même sur le deuxième but. Je suis sûr qu’il y a faute sur Jérémy Toulalan. Maintenant, ce sont des faits de jeu, on ne va pas parler de ça, ce serait trop facile. Il faut reconnaître que les adversaires et les gars ont été super bons sur ces coups-là, je m’incline (rires) ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des