Jocelyn Gourvennec : « Son lacet s’est cassé, ce n’est pas de sa faute »

 

Jocelyn Gourvennec est revenu sur un fait marquer de ce Lyon-Bordeaux, l’entrée de Jonathan Cafú. « Une fois que Cafú était prêt, il a mis cinq minutes. Son lacet s’est cassé, ce n’est pas de sa faute. Il a essayé de lacer sa chaussure avec le lacet cassé, il n’y arrivait pas, donc on est allé chercher une nouvelle paire de chaussures. Ça a pris vraiment beaucoup de temps, mais on est quand même resté sur ce changement-là, c’était nécessaire de mettre plus de présence et de changer les choses. Quand on est entraîneur, on ne peut pas rester inactif quand les choses ne se passent pas comme vous voulez. Il faut se réadapter. Je n’appelle pas ça tenter un coup, j’appelle ça se réadapter pour être mieux équilibré et poser des problèmes à l’adversaire. C’est toujours un jeu d’échec, mais qui a bien terminé ».

 

Le lacet cassé

 

ARL

Retranscription Giorndins4Ever

Laisser un commentaire