Les réactions de Nabil Fekir, Lucas Tousart et Gérald Baticle

 

Trois lyonnais ont donné leur avis après le match nul face aux Girondins de Bordeaux (3-3). On commence par les propos du premier buteur de la rencontre, Nabil Fekir. « C’est très frustrant car on avait le match en moins. Le troisième but nous met un coup derrière la tête. C’est comme ça. On était un peu fatigués sur la fin. L’expulsion n’a pas aidé. On n’a pas réussi à garder le score… Ton but ? Je vois le gardien avancé. J’ai la réussite avec moi. Je ne me suis pas posé de question. Je ne me prends pas la tête pour l’équipe de France. J’ai fait une bonne préparation et je me sens bien dans l’équipe […]J’ai pris l’info avant de frapper. J’ai vu tout simplement Benoît Costil avancé, j’ai pris ma chance et j’ai eu de la réussite, tant mieux… Oui, c’était avec le pied droit mais je ne me suis pas posé de question, je l’ai fait à l’instinct et c’est rentré au fond. C’est la preuve que j’ai confiance en moi. C’est un geste que j’avais déjà travaillé à l’entraînement et déjà tenté en match. Ce soir, ça m’a réussi, c’est bien pour moi et l’équipe… Ça nous a bien lancés mais vous savez, le plus important dans le foot c’est que l’équipe gagne, et malheureusement, on n’a pas gagné. »

 

Voici également l’avis de Lucas Tousart. « Après avoir mené tout le match, on se fait rejoindre à la fin. C’est dur dans les têtes. Je pense qu’on avait fait le plus dur en marquant le troisième but. A 10, on a laissé beaucoup d’énergie. On était regroupés derrière et on a craqué. Il fallait être encore plus solide en fin de match. On était tout près d’enchaîner une troisième victoire. A nous d’analyser et de bien travailler pour aller chercher un succès à Nantes le week-end prochain […] Nous sommes forcément très déçus de ce résultat nul. Nous avions le match en mains et j’estime que nous avions fait le plus dur en mettant ce troisième but. Nous prenons deux buts coup sur coup et cela nous fait mal à la tête. Dès le début, on a senti que le match était fou et par les cartons distribués, l’arbitre a un peu envenimé les choses. C’était compliqué. Nous avons été pénalisés d’avoir joué aussi longtemps à dix et nous l’avons payé avec de la fatigue.»

 

Et enfin, pour terminer, voici les propos de Gérald Baticle. « C’est toujours inquiétant de voir un joueur s’arrêter sur une course. On ne sait pas encore pour Marçal… On connaît le talent de Nabil, c’est du génie. La question qu’on se pose, est-ce qu’il est vraiment gaucher ? Costil n’est pas si avancé que ça donc il faut une frappe tendue pour le lober. Nabil est très fort car il récupère le ballon en étant agressif et il a le coup d’œil. Il fait beaucoup de différences et sait aussi garder le ballon quand on est en difficulté. »

L’Equipe

OL

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des