Jocelyn Gourvennec : « C’est le talent qui a fait la différence des deux cotés, il y a eu des buts exceptionnels »

 

Jocelyn Gourvennec a longuement analysé ce point du nul obtenu sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais (3-1). Nous vous proposons donc les propos de l’entraîneur des Girondins.

 

« On revient de loin. On était mené 2-0 puis 3-1 et même si nous avons été à onze contre dix pendant un moment, ce fut très difficile. Lyon a défendu bas avec deux lignes de quatre et Fékir est resté devant. Nous n’étions pas à l’abri d’un contre. On s’est fait contré une fois et en plus d’un coup de pied arrêté en première mi-temps. On a couru après le score mais nous n’avons pas lâché. On a sans arrêt tenté et essayé même si nous n’avons pas été très justes. On a énormément centré et frappé. Nous avons été récompensé à la fin, car à un moment donné je pense que Lyon a beaucoup couru. C’est le talent qui a ensuite fait la différence des deux cotés d’ailleurs […] Avant Malcom, il y a eu les buts exceptionnels de Fékir et de Traoré. Ce sont des joueurs de grands talents, et nous en avons aussi avec Malcom chez nous. Cela fait plaisir de voir des joueurs d’exceptions et de faire des gestes comme ça […] A dix minutes de la fin, je me dis qu’il ne reste plus beaucoup de temps (rires). Il vaut mieux être journaliste à ce moment là qu’entraîneur je pense. C’était difficile mais il fallait continuer à tenter et on savait très bien qu’il fallait mettre le ballon dans la surface et les faire défendre. Après il faut être juste et réussir à marquer. Avec un peu plus de temps après l’égalisation, on aurait pu appuyer. Je crois que Lyon a voulu limiter la casse à la fin. Et nous revenons de tellement loin, qu’un point partagé au final, c’est un bon point compte tenu de la physionomie […] Nous n’avons pas été très justes en première mi-temps. En deuxième, on est tombé sur un bloc très bas qui a très, très bien resserré les lignes. Je rappelle tout de même que c’est Lyon. Ils ont l’habitude de jouer la Coupe d’Europe tous les ans. Ils ont des joueurs expérimentés autour de Morel et de Marcelo. Ils ont très bien défendu, c’était dur de trouver des espaces. On a voulu approcher sur nos attaques pour ne pas la perdre tout de suite. Mais nous n’avons pas toujours réussi à le faire. On a la volonté d’attaquer, on l’a montré. On marque cinq buts en deux matchs à l’extérieur, ce n’est pas rien. Il est ensuite évident que l’on est encore dans notre début de saison et que l’on doit être meilleurs dans tous les domaines de jeu. Ceci dit, pas sur le plan offensif […] Rolan, c’est un peu long. Il a émis le souhait d’un nouveau challenge et il lui reste qu’un an de contrat. J’ai une très bonne relation avec Diego, il s’entraîne toute la semaine à l’entrainement, tout se passe bien avec lui. Il n’a pas la disposition d’esprit par ailleurs de jouer la compétition. C’est pas ce que l’on veut. Et je pense que c’est aussi la même chose dans les autres clubs de renoms aussi. Quand un joueur à la tête ailleurs, on espère trouver une solution aussi avant la fin du mercato ».

 

Canal+

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des