Jean-Marie Maurer : « Avant, je m’occupais même des enfants des joueurs pendant les matches »