Lukas Lerager : « Les gens doivent le garder à l’esprit lorsqu’ils disent que les joueurs de football sont gâtés »

17

 

Tous les professeurs de français sont en vacances, Lukas Lerager doit donc attendre encore quelques semaines avant de recevoir ses premiers cours. Du coup il explique qu’il s’exprime en anglais avec ses coéquipiers. « C’est facile de parler avec les joueurs, surtout ceux qui parlent anglais. Nous sommes quatre à cinq joueurs qui parlent anglais, les autres parlent français, l’entraîneur aussi parle français mais il me parle en anglais si j’ai des questions. Les joueurs qui parlent anglais me traduisent les consignes lorsque nous parlons des tactiques, des briefings avant les entraînements et les matches ».

 

En tout cas, il peut compter sur le soutien de sa compagne. « Je suis heureux de vivre avec celle que j’aime. Mais vous comprenez aussi que vous êtes absent pour vos amis et pour votre famille qui sont restés au Danemark. Je ne peux pas aller dîner simplement avec ma grand-mère ou sortir avec mes amis. Mes proches me manquent. C’est comme ça, c’est le travail et c’est quelque chose que les gens doivent garder à l’esprit lorsqu’ils disent que les joueurs de football sont gâtés« .

 

Lukas a également livré quelques mots sur ses impressions sur la ville de Bordeaux. « C’est une petite étoile que les gens ne connaissent pas. C’est une très, très belle ville. C’est assez spécial car nous sommes aussi très proches de la plage. Nous vivons au Bouscat. Ma petite amie a trouvé une maison qui est proche du centre d’entraînement et du stade ».

 

BT

Traduction Girondins4ever