Rose Lavaud : « Il y a beaucoup de nouvelles, ce qui n’est pas facile à gérer au niveau des automatismes »

Laisser un commentaire