Thomas Didillon : « On prend des buts sur des situations où on ne se sent pas vraiment en danger »