Jocelyn Gourvennec : « C’était important de marquer »

 

Valentin Vada a marqué avant de regagner les vestiaires le premier but qui a libéré un peu des Girondins qui ont peiné lors de la première mi-temps face à Metz. Jocelyn Gourvennec a souligné l’importance de ce but pour son équipe. « C’est toujours comme ça. Si vous faites une entame de match et que vous marquez vite, en règle générale ça libère tout le monde. Parfois ça endort très vite aussi de marquer tôt. Marquer, concrétiser la domination qui n’était pas flagrante mais qui dans les intentions Metz nous attendait. C’était important de marquer. On aurait pu se faire piéger une fois ou deux sur des contres car ils ont de la vitesse et des joueurs de passes habiles comme Cohade ou Jouffre. Ils ont des attaquants de bon niveau avec Roux et Nguette. Il fallait attaquer en restant équilibré, ce que l’on a réussi à faire en deuxième mi-temps. Attaquer, appuyer plus nos attaques et mettre de l’intensité dans nos attaques, le tout en restant équilibré. On l’a bien fait car on n’a pas subi vraiment les contres de Metz ».

 

Un but qui aurait pu venir d’Alexandre Mendy malgré le peu de situations qu’il a eu lors de ce match. « Il est dur à bouger. Les adversaires se défendent aussi. On a vu qu’il a été capable de passer une fois ou deux. Ça aurait pu faire mouche ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever