Pierre Ménès commente brièvement la victoire bordelaise