Alexandre Mendy évoque son parcours, de Nice à Bordeaux en passant par Nîmes

Photo Gold FM

 

Arrivé cet été en terres bordelaises, Alexandre Mendy retrace son parcours en partant de Nice, son club formateur. « Je n’ai jamais pu enchaîner les matches. A Nice, c’était impossible de me faire ma place […]  Nice m’a donc recruté pour la CFA. J’ai mis neuf buts en 12 matches. Puis j’ai été prêté en décembre à Strasbourg en National. Là, j’ai inscrit six buts en 12, 13 matches ».

 

Il enchaîne ensuite avec son passage à Nîmes, qui n’est pas le meilleur moment de sa carrière. « Cela s’est mal passé. Le jour où j’ai signé, Marsiglia, qui m’avait fait venir, a été limogé ! Pasqualetti est arrivé avec ses joueurs, comme Maoulida par exemple. Je n’ai pas trop joué. En deuxième partie de saison, j’ai commencé quatre fois, j’ai marqué trois fois. Et quand on a été maintenu, je n’ai plus joué… ».

 

Enfin, il évoque son arrivée à Bordeaux et son premier but sous ses nouvelles couleurs lors de la première journée face à Angers (2-2). « Ce n’est pas parce que j’ai marqué un but que j’ai fait un bon match . J’étais présent au bon moment. Et puis, si je joue les branleurs la semaine à l’entraînement, je ne vais pas jouer ! Quand j’ai marqué mon premier but en L1, je n’imaginais pas que je porterais un jour les couleurs de Bordeaux. J’ai une chance énorme. Bordeaux est un grand club. Mais quand on est à l’intérieur, on mesure davantage combien c’est le cas ».

 

Sud Ouest