Jocelyn Gourvennec : « Les supposés grands noms, ce n’est pas une garantie. Chacun fait comme il veut… »

 

En conférence de presse d’avant Metz, Jocelyn Gourvennec a fait le point sur le recrutement, ou plutôt l’ordre de marche des Girondins, qui ont fait un mercato réfléchi, qui correspondait à un projet bien établi. « On a fait des choix qui correspondent à ce que je veux faire : avoir des joueurs dynamiques, et pour avoir le jeu que je veux. Après, on a fait évoluer l’effectif depuis mon arrivée il y a presque 14 mois maintenant. Et cela continuera dans le temps, en fonction des aspirations des uns et des autres. Un effectif évolue toujours. Il peut y avoir des joueurs qui ne sont pas satisfaits de leur temps de jeu et qui demandent, à un moment donné, à aller jouer ailleurs parce que cela ne leur convient plus. Mais c’est la compétition qui veut ça. Il faut un métier de forte concurrence, il faut que les joueurs l’intègrent. Et on fonctionne en bonne intelligence et surtout dans le respect. On a surtout besoin d’avoir des joueurs responsables. Là-dessus, le groupe répond présent ».

 

Quant au recrutement plus spécifiquement, par rapport à d’autres écuries qui misent sur des grands noms… « Les supposés grands noms, ce n’est pas non plus une garantie. Chacun fait comme il veut dans le recrutement. Nous, on a préparé bien en amont, les superviseurs travaillent bien. On a surtout la même sensibilité sur le foot et ça, ça aide. J’explique bien les choses à tout le monde en interne, pour que tout le monde ait une photo et une vision de l’effectif, qui soit la bonne. Et comme ils ont un maximum d’infos, dans la supervision, ils sont plus justes. Après, les dossiers, quand on décide d’y aller, c’est qu’on l’a vraiment bien préparé. On ne part pas sur des choses nouvelles où on refuse les coups du dernier moment parce qu’encore une fois, le recrutement est quelque chose d’important et qui se prépare en amont. Je considère qu’on a bien travaillé et qu’on est allé sur des profils qu’on avait travaillés. Après, on n’est pas à l’abri d’un pépin comme ça avait été le cas avec Wellington Silva. Quand c’est comme ça, il faut s’adapter. Mais je trouve qu’on enrichit l’effectif de manière cohérente. Je ne sais pas si c’est intelligent, mais on essaye d’être cohérent. Le tout, c’est d’avoir une cohérence et rester fidèle aux axes choisis. C’est ce qu’on fait ».

 

ARL

Retranscription Girondins4Ever