Jocelyn Gourvennec : « On a pris des garçons intelligents avec de bonnes facultés d’adaptation »